Un passe-temps prisé en terres Bataves : L’échange de mots doux avec un agent de service client néerlandais.

Tu connais l’histoire : Il y a environ six mois tu as commandé une nouvelle carte d’assurance santé.
Ton plan était très simple : changer de cabinet médical afin de ne jamais plus affronter le regard morne et vide de Docteur Schatje et consorts. Les choses auraient pu se passer correctement, l’assurance aurait pu t’envoyer ta carte à l’adresse indiquée. Fin de l’épisode. Sauf que bien entendu tu n’as jamais reçu ladite carte.

Tu as en revanche reçu un certain nombre de factures – J’admire l’inventivité des compagnies d’assurance qui rivalisent d’ingéniosité en matière d’excuses pour te faire raquer, mais je digresse- que tu ne t’expliques pas très bien puisque tu ne vas plus chez le médecin depuis que tu sais que si la mort a décidé de venir te faucher dans la fleur de l’âge (Imagine, tu te plantes une écharde dans le pied et ça s’infecte ! ) aucun paracétamol ni aucune tisane ne pourra rien pour toi.

Ta requête de ce matin n’était qu’une vulgaire copie de celle de la semaine dernière et de celle d’avant. Demandais-tu qu’on résolve le problème de la faim dans le monde ? Ou bien voulais-tu que l’agent te récite par cœur les 25 premières décimales après la virgule du nombre PI ? Non.

Au contraire, tu étais même prêt à lui faciliter la tâche en lui suggérant une astuce de ton cru : Puisque ton appartement semblait si difficile à localiser quand les courriers n’avaient aucun intérêt financier pour leur expéditeur, peut-être pouvait-on  leurrer le postier en écrivant FACTURE en gros sur l’enveloppe, alors qu’en fait on aurait glissé une carte d’assurance maladie dedans?

Le type au téléphone a respiré calmement, c’est la version néerlandaise du cri perçant latin, c’en était trop. Que tu te poses des questions sur l’efficacité de sa compagnie passait encore mais que tu oses remettre en cause l’Intégrité d’un pauvre facteur c’était inadmissible. Tu t’attaquais à un peuple tout entier et il fallait te faire taire !

L’agent s’est alors mis à braire des choses qui n’avaient aucun sens : Ils t’avaient déjà envoyé une quinzaine de carte depuis le début de la semaine, le CEO de la compagnie lui même et la reine mère en prime étaient venu sonner à ta porte pour te délivrer la missive en personne et tu avais encore une fois prouve ton ingratitude en ne daignant pas les honorer de ta presence !

Le gars au bout du fil délirait salement. C’était assez pénible et franchement embarassant mais pas surprenant.

Le client est roi, sauf que les Pays-Bas c’est une démocratie.

 

roi

 

Je me suis longtemps demandé comment c’était possible que les employés du secteur tertiaire soient aussi désagréables que toi lors d’un échange commercial.

En tant que latin qui se respecte tu peux avoir des attitudes de connard quand tu consommes. Regarder l’employé en face de toi comme s’il était le pire des imbéciles (alors que tu es à la pharmacie pour une griffure à la joue que tu t’es infligé toi-même sans le vouloir – qu’y peux-tu si ton visage se trouve dans le passage quand tu cherches l’interrupteur en pleine nuit ?- ) est inclus dans le prix du service.
En off, tu admets volontiers n’être pas très malin (sic l’histoire de la joue) et te la raconter face à un type qui fait semblant de ne pas te detester et de ne pas te trouver complêtement con te permet de garder un soupçon d’amour propre.

Pas de ça ici;

L’employé Néerlandais a été éduqué avec la certitude d’avoir tout autant de valeur que qui que ce soit d’autre. Même durant les huit heures quotidiennes qu’il passe à dépanner des andouilles qui ont encore renversé l’Intégralité de leur gourde d’eau sur leur clavier d’ordinateur (Cela dit, si à 30 ans tu bois encore dans une gourde sous prétexte que tu l’as ramené de Thaïlande et qu’elle est trop mignonne avec ses petites grenouilles dessinées dessus, tu mérites que ton ordinateur se fasse la malle et soit remplacé illico presto par une dinette et une boite de briques LEGO).

Qu’on te parle comme à un arriéré de la pire espèce quand tu viens effectivement de te comporter en tant que tel peut se comprendre, on ne ferait pas ça chez nous (hein ma brav’dame!) mais après tout pourquoi s’embarrasser de conventions sociales hypocrites ? Tu es une truffe, tu le sais, il le sait, pourquoi prétendre le contraire?

Le problème qui se pose ici c’est que parfois… Eh bien ce n’est pas de ta faute.
Pas le monde est rempli de connards je suis le seul type bien dans ce patelin merdique pas-de-ta-faute non le vrai et honorable Parfois, souvent, je me plante, mais là après vérification et relecture minutieuse des échanges précédents je suis en mesure d’affirmer et de prouver que l’erreur vient de vous pas-de-ta-faute.

 

Pourtant si ce n’est pas de ta faute c’est tout de même de ta faute.

 

728px-punish-a-dog-step-1-version-3

Cette photo vient de la page Wikihow intitulée “Comment réprimander son chien”. J’ai trouvé que ça allait bien avec le sujet.

 

Ne cherche pas à faire assumer une responsabilité légitime à un représentant du secteur tertiaire Néerlandais, tu risques seulement de frustrer ton interlocuteur qui se vengera en ne résolvant pas ton souci (cela dit même si tu avais été sympathique il ne l’aurait pas résolu non plus, alors est-ce-bien grave finalement?).

  • Si d’aventure tu sors vainqueur d’un litige (LOL) en présentant des emails attestant, par exemple, que la compagnie d’assurance incriminée a confirmé noir sur blanc rembourser tel ou tel soin, attend toi à recevoir un appel du manager du service client (qui déployera pour l’occasion toute la passivité-agressivité dont il est capable) pour t’expliquer que:  ” – Nous avons bien reçu votre preuve, nous allons vous payer dans le courant du mois de Novembre 2018, mais sachez que si nous avons fait cette erreur c’est parce qu’on ne comprend pas ce que vous dites. Vous parlez très vite et vous avez un accent trop prononcé.”

(Parfois quand j’écris un article j’aime exagérer afin de donner du corps à mon récit, ce n’est pas le cas ici.)

  • Les ouvriers venus retaper la maison d’en bas, en plus de te réveiller à coup de perceuse à 6h45 (du matin s’entend), ont fait un trou dans le plafond et tu as maintenant une jolie vue panoramique sur les lieux d’aisances de tes nouveaux voisins? Il faut vraiment être stupide pour emménager dans un logement au sol si fin ! Attends-toi à recevoir la note.
  • L’opérateur téléphonique n’a pas noté ton adresse correctement et le site internet de postNL t’indique que ton IPhone 7 est en vadrouille depuis 10 jours entre Soest et Bilhoven? C’est parce que tu es Français. La preuve ? Ce genre de choses n’arrivent jamais aux Néerlandais pur jus. Ça ne peut pas être une coïncidence même si le lien de causalité n’a pas (encore) été clairement établi.

Nous arrivons donc à la question qui nous taraude tous :

Comment faire entendre raison à celui qui te fait face?

Tu ne peux pas. Beaucoup ont essayé et ont payé le prix fort. Si certains -ils sont peu nombreux- sont encore en vie aujourd’hui, leurs capacités intellectuelles actuelles ne leur permettent plus de témoigner et ces braves hères récalcitrants qui ont un jour tenté de remporter un combat contre un customer service Néerlandais sont désormais internés dans le service haute sécurité d’un des meilleurs hôpitaux psychiatriques du pays.

Le jeu n’en vaut pas la chandelle comme dirait une personne qui serait née avant 1895 et si ta situation, quelle qu’elle soit, ne trouvera pas de solution, tu peux en revanche t’adonner à quelques exercices méditatifs qui te permettront de conserver ton système nerveux à peu près intacte à défaut de recevoir ta carte d’assurance santé qui t’auraient permis d’accéder aux soins psychologiques indispensables après une telle épreuve,

Comment se détendre en quelques minutes

Comment se relaxer

Où noyer son chagrin dans l’alcool à Amsterdam

Ne me remercie pas.

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

clear formSubmit